Comment réduire sa facture d’électricité ? – Guide 2022

Face à l’augmentation constante depuis plusieurs années du prix de l’énergie (aussi bien en électricité qu’en gaz), le budget énergétique du foyer devient une problématique pour de plus en plus de Français. Les dernières annonces de l’UFC-que-choisir, faisant planer une potentielle augmentation de 10% du tarif de l’électricité dès début 2022 et de 12,6% du gaz dès octobre 2021 ne sont pas rassurantes.

Dans ce guide, nous allons voir ensemble, non pas seulement quelques astuces pour réduire votre consommation, mais surtout des solutions concrètes et efficaces pour réagir efficacement et sur le long terme à l’augmentation des tarifs de l’électricité.

En analysant dans un premier temps de quoi est constitué cette facture et en comprenant pourquoi elle augmente (et continuera d’augmenter), nous allons découvrir comment réduire la consommation d’énergie du foyer pour ralentir la flambée de la facture d’énergie et surtout comment produire soi-même son énergie pour finalement faire baisser la facture d’électricité.

Sommaire

De quoi est composée une facture d'électricité ?

Avant de nous lancer dans l’amélioration de la facture d’électricité, il convient de comprendre comment elle est calculée et de quoi elle est constituée. Quel que soit le fournisseur que vous avez sélectionné, votre facture d’énergie est toujours composée de 3 éléments : la production (+abonnement), l’acheminement (TURPE) et les taxes.

contenu facture electricite

L'électricité

40% à 50% de votre facture est constituée de ce que vous connaissez le mieux et que vous pouvez optimiser, la fourniture d’électricité. Cette dernière comprend votre abonnement (qui dépend de votre fournisseur) et son montant dépend surtout de votre consommation électrique en kWh.

L'abonnement

Votre facture est constituée d’une partie fixe : l’abonnement. Il est fixé lors de la souscription du contrat de distribution et reste toujours le même. En revanche, il peut varier d’une offre à une autre : les fournisseurs d’énergie ont le droit de le fixer librement.

Il va dépendre notamment de deux éléments :

  • L’option tarifaire sélectionnée : option Heures Pleines / Heures Creuses, option Base … ;
  • La puissance de compteur souscrite : plus la puissance souscrite est élevée, plus l’abonnement est cher.
Exemples de fournisseurs
edf
engie
totalenergies
selectra
eni
cdiscount

La consommation d'électricité

La facture est également composée d’une partie variable : la consommation électrique. Cette dernière est exprimée en kWh.

En fonction des situations, la mesure de cette consommation peut être effectuée de plusieurs façons : 

  • relevé automatique réalisé par le compteur (Linky) et directement envoyé au distributeur
  • relevé de compteur réalisé manuellement par un technicien Enedis
  • via une estimation en fonction de l’historique de consommation ou sur la moyenne de la consommation de foyers similaires

En fonction du nombre de kWh consommés sur la période analysée, et du tarif du kWh du moment, on détermine mensuellement le coût de la consommation.

Ce tarif du kWh est en général indexé sur les tarifs réglementés de l’électricité pratiqués par EDF, mais nous allons voir que les autres distributeurs peuvent proposer des tarifs différents. Le coût du kWh n’a cessé d’augmenter en France (et en Europe) depuis 2003.

Linky
Compteur Linky

Le TURPE

25% à 30% de votre facture représente le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, aussi connu sous le nom de TURPE. Ce tarif finance les activités d’entretien, de dépannage et de modernisation du réseau électrique en France. Concrètement, il finance principalement Enedis et RTE. Il est déterminé par la CRE et mis à jour tous les 4 ans. Depuis 2008, il a augmenté de 30% et ainsi participé à l’augmentation de la facture d’énergie.

Les taxes

En plus du coût de leur consommation et du tarif pour l’acheminement de l’électricité, les consommateurs doivent aussi s’acquitter des différentes taxes et contributions qui viennent constituer entre 25% et 30% de la facture :

La TVA

Principale ressource de l’Etat en France, la TVA s’applique aussi sur la facture d’électricité. À un taux de 20% sur la consommation d’énergie et à un taux réduit de 5,5% sur l’abonnement et le TURPE.

La CTA

La Contribution Tarifaire d’Acheminement qui permet de financer l’assurance vieillesse du personnel sous le régime des industries électriques et gazières.

Les TCFE

La Taxe sur la Consommation Finale d’Électricité est un regroupement de taxes locales en lien avec la consommation d’électricité. Indexées sur la quantité totale d’électricité consommée, elles financent les collectivités.

La CSPE

Comprise dans les TCFE, la Contribution au Service Public d’Électricité sert à financer les surcoûts des opérateurs liés aux obligations imposées par la loi sur le service public de l’électricité.

On voit que la consommation d’énergie sur le réseau public implique un nombre important de coûts fixes ou variables mais qui ne sont pas impactés par le volume de consommation électrique d’un foyer. 

Pourquoi les prix de l'électricité augmentent ?

Les tarifs de l’électricité (et du gaz) grimpent en flèche ces dernières années, et d’autant plus en cette fin d’année 2021. Et d’après les associations de consommateurs, ces augmentations ne devraient pas se calmer dans les prochains mois mais au contraire s’accentuer. 37% d’augmentation en Espagne, 40% en Italie, 20% en Belgique, le prix de l’électricité s’envole en Europe.

augmentation générale du prix de l'electricite

L’association UFC – Que Choisir tablait déjà sur une augmentation de 10% en France en 2022, ce qui correspondait à une augmentation de 150€ en moyenne sur la facture d’un foyer français. Bien que le gouvernement ait décidé de plafonner cette augmentation à 4% en février 2022, il ne s’agit probablement que d’un court répit. Plusieurs facteurs viennent s’additionner et générer cette hausse générale du coût de l’électricité.

L'augmentation des taxes

Augmentation du TURPE (+5%)

Le calcul du TURPE réalisé par la CRE en fonction des besoins et coût du réseau de distribution d’électricité en France, a conclu le 1er août 2021 à une augmentation constante du tarif jusqu’en 2025. En effet, la CRE a décidé de faire augmenter le tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité d’1,39% par an en moyenne sur la période, ce qui induit déjà une augmentation de plus de 5% jusqu’en 2025.

Augmentation du CSPE

La Contribution au Service Public d’Électricité continue aussi d’augmenter très fortement ces dernières années  (depuis 2004, cette contribution a gonflé de 500%).

L'augmentation du coût de production

En Europe

usine a charbon

En 2020, 37% de l’électricité produite en Europe était encore produite depuis des énergies fossiles. Les Espagnols et les Belges dépendent par exemple en grande partie du gaz naturel pour assurer leur production d’électricité, les Allemands du charbon. Le prix de ces matières premières augmente fortement d’année en année, c’est la raison pour laquelle la facture d’électricité des particuliers comme des professionnels dans ces pays connait une telle flambée. Depuis août 2020, le prix du charbon sur le marché mondial a augmenté de 300% et celui du gaz naturel de 400%. Ces augmentations sont générées principalement à la fois ponctuellement par la crise du COVID et plus structurellement par l’augmentation des prix des quotas d’émission de CO2 à l’échelle européenne.

En France

centrale nucléaire

Fort heureusement, en France, 67% de l’électricité produite est issue du nucléaire, et le cours de l’uranium lui, n’est pas en augmentation (pour le moment). Ce faisant, la France est l’un des pays en Europe où l’augmentation des coûts de l’électricité est la moins importante.

L’arrivée en fin de course des centrales nucléaires et leur démantèlement, n’est pas suivi d’un développement suffisamment rapide de la production des énergies renouvelables, et sans investissement plus important dans les énergies vertes, on peut redouter une augmentation mécanique du coût de l’électricité.

L'organisation du marché de l'énergie

Depuis 2007, et l’ouverture de la mise en concurrence de la fourniture d’électricité en France, EDF vend une partie de sa production aux autres fournisseurs d’énergie du marché à un prix avantageux (maximum 100 TWh de sa production/an). L’ARENH (accès régulé à l’électricité nucléaire historique) permet aux fournisseurs d’énergie d’acheter cette énergie soit à d’autres producteurs d’énergie en Europe (énergie issue de combustibles fossiles par exemple) soit à EDF en fonction du prix le plus avantageux. Les tarifs augmentent en partie actuellement car les fournisseurs d’énergie ont atteint le plafond des 100 TWh d’électricité achetés à EDF, et sont contraints de se fournir sur le marché Européen, pourtant en pleine flambée des prix, et donc de répercuter cette augmentation sur le prix du kWh.

De plus, la CRE, qui détermine les tarifs réglementés d’EDF, incorpore habituellement dans son calcul la hausse des coûts de fourniture des concurrents d’EDF, ce qui implique une augmentation artificielle du prix du kWh aussi pour EDF dans les prochains mois et prochaines années.

Parallèlement, le pacte vert mis en place par la commission européenne prévoit de faire fortement augmenter le prix des émissions de CO², ce qui va là aussi fortement faire augmenter les prix à l’avenir.

Comment ralentir l'augmentation de votre facture ?

Dans le contexte actuel, le prix du kWh n’est pas près de reculer et pourrait même augmenter de façon exponentielle dans les années qui arrivent. Face à ce constat, le premier réflexe est de vouloir faire baisser sa consommation de kWh

Réduire la consommation

Pour faire baisser sa facture énergétique, il faut changer ses habitudes de consommation. Il existe de nombreuses petites habitudes qui peuvent rentrer dans votre routine et vous permettre de réduire votre consommation en kWh.

10 astuces pratiques et rapides pour réduire votre consommation d'électricité

Réduire les veilles

Jusqu’à 10% de votre facture d’électricité est induite par vos appareils électroniques en veille. Les plus consommateurs sont ceux connectés à internet (jusqu’à 2W). Alors pensez à supprimer les veilles au maximum ! Des solutions comme les prises connectées peuvent vous permettre de gérer automatiquement ces veilles.

Ampoules LED

Les lampes LED consomment beaucoup moins d’électricité et durent beaucoup plus longtemps. C’est la meilleure solution d’éclairage domestique pour votre facture énergétique.

Les lumières

Vous l’avez surement déjà entendu dans la bouche de vos ainés, mais c’est un bon réflexe : éteignez la lumière !

Inutile d’illuminer une pièce que vous n’utilisez pas, vous consommez de l’énergie inutilement.

Les casseroles

Mettre un couvercle sur vos casseroles quand vous cuisinez permet de consommer 25 % d’énergie en moins.

En plus, la cuisson est plus rapide et en général le goût bien meilleur !

La télévision

Plus un téléviseur est grand, plus il consomme d’électricité : un téléviseur de 160 cm (diagonale) consomme autant que 3 ou 4 téléviseurs de 80 cm.

Alors pensez-y lors de votre achat.

 

La box internet

Les box internet sont souvent allumées 24 h sur 24 et peuvent consommer plus de 200 kWh par an, soit autant que le lave-linge. 

Alors, si vous n’en avez pas besoin, débranchez là.

 
L'eau chaude

Pour réduire votre consommation d’eau chaude, vous pouvez :

– Mettre le mitigeur en position froide quand vous n’avez pas besoin d’eau chaude

-Installer une douchette économie 

Le ballon d'eau chaude

Une température entre 55°C et 60°C est suffisante pour limiter le développement de bactéries et limite la consommation d’électricité nécessaire.

Et pensez à l’éteindre en cas d’absence prolongée !

Chauffage

Il n’est pas utile de chauffer toutes les pièces à la même température, pensez à limiter votre chauffage à 20 °C dans les pièces à vivre et à 17 °C dans les chambres pour réduire votre consommation.

Suivi de la consommation

Le savoir, c’est le pouvoir ! Alors équipez-vous de prises connectées pour pouvoir suivre et analyser la consommation de vos appareils et adapter votre comportement en fonction.

Investir dans des appareils peu énergivores

Quand vous équipez votre logement, le choix des appareils énergivores va fortement impacter votre consommation électrique future. Alors même si le prix peut être plus avantageux sur le moment, privilégiez pour votre lave-linge, réfrigérateur, et globalement tous vos appareils électriques, les appareils de classe énergétique A et supérieur.

Sur le long terme, c’est plusieurs centaines d’euros que vous allez économiser.

classe efficacité énergétique

Limiter la déperdition d'énergie

Pour vivre dans un logement confortable et limiter ses factures de chauffage, la solution n°1 est d’isoler le toit, les murs, les planchers et les fenêtres

C’est encore aujourd’hui la meilleure solution, si vous habitez dans un bien construit il y a plus de 20 ans, vous pouvez certainement effectuer des actes de rénovation et ainsi améliorer l’isolation. De plus, des primes comme MaprimeRénov existe pour vous aider à financer ces travaux.

Changer de fournisseur d'énergie

Pour faire baisser votre facture d’énergie de façon immédiate, vous pouvez aussi changer de fournisseur d’énergie. Comme nous l’avons vu ensemble plus haut, les autres fournisseurs (hors EDF) bénéficient d’un coût d’achat du kWh plus bas et peuvent proposer en moyenne un coût au kWh 5% à 10% plus bas que les prix pratiqués par EDF.

Changer de fournisseurs d’énergie peut donc permettre de faire baisser sa facture d’énergie dans l’immédiat.

edf
engie
totalenergies
selectra
eni
cdiscount

Cependant, face à des augmentations de plus de 10% du coût de l’électricité, on réalise rapidement la futilité de cette pratique. Et plus globalement, la logique de vouloir consommer moins pour faire baisser sa facture d’énergie est malheureusement erronée. Bien que ces usages constituent en soi de bonnes pratiques à suivre quoi qu’il arrive, dans la grande majorité des cas, elles ne vous permettront que de ralentir l’augmentation de votre facture. De plus sur le long terme, malgré ces améliorations, dans le contexte énergétique actuel, votre facture est vouée à augmenter quoi qu’il arrive.

Comment faire baisser votre facture d'énergie ?

Pour réellement voir votre facture baisser à la fois sur le court, le moyen et le long terme, ce n’est pas que sur la consommation que vous devez tabler, mais aussi et surtout sur la production.

Produire de l'énergie et l'autoconsommer

En effet, tandis que le coût de l’électricité sur le réseau public voit son prix augmenter constamment, le coût de l’énergie photovoltaïque lui, ne fait que baisser.

evolution prix électricité et prix panneau photovoltaïque
Sources : edf.fr / IRENA / Solarpowereurope.org Global Market Outlook 2019 - 2023
Basé sur le tarif bleu EDF TTC

Bien que représentant un coût d’investissement de départ important, sur le long terme la production d’énergie via un système de production photovoltaïque est très rentable aussi bien pour le particulier que pour le professionnel. On estime qu’en moyenne, en comptant le coût d’amortissement d’une installation solaire, en 2021, 1kWh d’énergie solaire a un coût de revient de 0,09€/kWh TTC là où le kWh sur le réseau EDF (tarif bleu) coûte 0,21€/kWh TTC.

Et l’écart se creuse de plus en plus entre ces deux sources d’énergie.

Le fait de produire de l’énergie grâce à des panneaux solaires et d’utiliser cette électricité pour la consommer directement s’appelle l’autoconsommation. Ce qui offre une plus grande indépendance par rapport au réseau et donc un impact moins important de l’augmentation des prix sur le pouvoir d’achat ou les capacités de production.

Cependant, en plus du coût initial lié à l’investissement en autoconsommation, plusieurs spécificités et problématiques doivent être prises en compte pour obtenir de bonnes performances.

Autoconsommer au maximum

En autoconsommation, il est possible de consommer sa production mais aussi de revendre le surplus d’énergie qui n’a pas été consommé. Bien que cette revente soit soumise à un prix de rachat par EDF gelé pour 20 ans, pour rentabiliser un maximum son installation, le plus pertinent et le plus rentable est de consommer un maximum sa production

Pilotage intelligent de la consommation

L’énergie produite par une installation photovoltaïque pose deux problématiques, son intermittence et son irrégularité

Pour répondre à l’irrégularité de la production d’énergie solaire, vous devez pouvoir contrôler et activer vos appareils énergivores au moment où vos panneaux produisent l’énergie nécessaire. Pour permettre à vos appareils comme le ballon d’eau chaude, pompe à chaleur, piscine etc. de se lancer automatiquement en fonction de la production, vous devez ajouter à votre installation solaire des modules de pilotages intelligents de votre consommation.

Se faisant, vous pouvez faire passer votre taux d’autoconsommation, en moyenne à 30% pour un autoconsommateur lambda, à 70%.

Domotiser son logement

Pour aller encore plus loin dans vos performances consommation, il est aussi possible de gérer automatiquement votre logement grâce à la domotique. En équipant vos lumières ou vos volets roulants de modules connectés par exemple, vous pouvez mieux contrôler la consommation d’énergie et chauffer plus naturellement votre logement au jour le jour.

Stockage de l'énergie

Enfin, pour atteindre les 100% d’autoconsommation, et donc une rentabilité maximum pour votre système d’autoconsommation, il faut pouvoir stocker le surplus d’énergie produit pendant les périodes de production (en journée ensoleillée) pour le réutiliser en dehors de ces périodes (nuit ou mauvaise météo). 

Plusieurs alternatives existent pour répondre à la question « comment stocker l’énergie solaire ?« , mais le moyen le plus rentable et efficace et le stockage thermique, via une solution comme Inelio.

inelio dynamic

Comment réduire sa facture d'électricité ?

Pour réduire votre facture voici les 3 possibilités :
- Réduire votre consommation électrique en évitant le gaspillage et en consommant intelligemment.
- Changer de fournisseur d'électricité pour un tarif du kWh et un abonnement plus avantageux.
- Produire et autoconsommer votre propre énergie via un système photovoltaïque.

Comment calculer sa facture d'électricité ?

Pour calculer votre facture d'électricité en fonction de votre consommation en kWh, voici la formule :
Consommation en kWh x Prix du kWh de l'offre souscrite (voir votre facture)
Pour l'option heure pleine/heure creuse, vous devez différencier votre consommation et le tarif de ces deux périodes et les additionner.

Combien de temps doit-on garder ses facture d'électricité ?

5 ans
Elles doivent être conservées pendant 5 ans, c'est le délai classique pour toutes les factures (électricité, gaz, eau).
livre autoconsommation
Recevoir le Guide ultime de l'autoconsommation 2021
Inelio dynamic plaquette
Téléchargez la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Rudy Molinillo
Rudy Molinillo
Passionné par la technologie et le web, j'ai rejoint l'équipe de FHE France en octobre 2020 en tant que responsable webmarketing. Spécialiste de toutes les questions liées à l'innovation, au digital et à l'autoconsommation, je gère tous les jours l'ensemble des axes de communication web permettant de mettre en avant nos marques, leurs valeurs et de développer la satisfaction des utilisateurs des produits FHE France et Achille by fhe.

 Téléchargez le guide ultime de l'autoconsommation 2021 (gratuit)