Chèque énergie 2021 : éligibilité et simulation

L’objectif du chèque énergie est de permettre aux ménages en situation de précarité énergétique (foyers qui dispatchent plus de 10% de leur budget pour payer leur facture énergétique) d’avoir accès à une aide pour payer la facture et améliorer la situation énergétique de leur logement. Mais quelle est cette aide très concrètement ? Que peut-on payer avec ? Comment savoir si on peut en bénéficier ? Quelles sont les démarches administratives ? Nous allons répondre à toutes vos questions.

Sommaire

C'est quoi le chèque énergie ?

Le chèque énergie est une aide mise en place par l’État destiné à des foyers modestes, leur permettant de payer leurs factures énergétiques ou des travaux de rénovation dans leurs logements pour combattre la précarité énergétique. Ce dispositif est cité dans l’article 201 de la loi de transition énergétique pour la croissance verte en France.

Il est nominatif et est attribué sous condition que les revenus du foyer soient inférieurs à un plafond donné. Le montant de ce chèque (200 euros par an par ménage en moyenne) varie en fonction du nombre d’occupants du logement et des revenus cumulés (montant compris entre 48 et 277 euros par an). Sa durée de validité est limitée dans le temps et différente selon son affectation (paiement des factures d’énergie ou amélioration de la qualité du logement).

C’est l’Agence de services et de paiement (ASP) qui délivre cette aide aux demandeurs et rembourse les fournisseurs, distributeurs d’énergie ou professionnels effectuant des travaux. C’est au total près de 6 millions de ménages en France qui peuvent en bénéficier (contre 3 millions pour les tarifs sociaux auparavant) en 2018.

Le chèque énergie a en quelques années remplacé les tarifs sociaux de l’énergie (qui ne touchaient que l’électricité et le gaz), puis a été généralisé en 2018 en couvrant tous les modes de chauffage (électricité, gaz, fioul, GPL, bois, etc.).

Qui reçoit le chèque énergie ?

Comment est-il calculé ?

Le chèque énergie est donné sous réserve de plafond de revenu. Il est calculé avec le revenu fiscal de référence (RFR) et le nombre de personnes dans le ménage sous forme d’unités de consommation (UC). Attention, pour ce calcul, une personne ne correspond pas forcément à une unité de consommation. La 1ère personne compte pour 1 unité de consommation, la deuxième personne 0,5 et les personnes suivantes 0,3. En 2020, la limite de revenu pour pouvoir bénéficier de cette aide était de 10 700€ par unité de consommation.

Calculer le montant du chèque énergie 2021

Le montant maximum du chèque énergie est de 277€, mais il est en moyenne de 200€.

Montant du chèque énergie en 2021

RFR
< 5 600 €
Entre 5600 € et 6 700€
Entre 6 700 € et 7 700€
Entre 7 700 € et 10 700€
1 UC
194€
146€
98€
48€
1< UC < 2
240€
176€
113€
63€
2 UC ou +
277€
202€
126€
76€

En suivant le tableau ci-dessus, une personne célibataire dont le revenu est inférieur à 5 600€  a le droit à une aide de 194€. Une famille avec deux enfants dont le revenus est inférieur à 10 700€ aura le droit à 76€. 

Comment tester son éligibilité ?

Pour simplifier les démarches, le gouvernement a mis en place un simulateur chèque énergie pour vous permettre de savoir si vous êtes éligible ou non. Vous devez simplement entrer votre numéro fiscal (à retrouver sur votre avis d’imposition).

Comment demander le chèque énergie ?

Contrairement aux tarifs sociaux de l’électricité et du gaz, les démarches sont largement simplifiées puisque théoriquement elles sont inexistantes. 

La direction générale des finances publiques (DGFIP) décide en fonction des déclarations fiscales, quels seront les personnes éligibles et leur transmet l’aide sous format papier (par voie postale). 

Quelle est l'utilité du chèque énergie ?

En plus de l’aide financière, le chèque énergie donne aussi accès à certains droits supplémentaires (notamment pendant la trêve hivernale). Ce chèque peut servir à payer les factures énergétiques ou financer des travaux pour améliorer les performances énergétique du logement.

Aides pécuniaires

Il sert à payer ses factures d'énergie

Le chèque énergie est une aide de l’Etat qui permet de payer des factures d’énergie pour le foyer. On peut l’utiliser aussi bien pour payer une ou plusieurs factures :

  • D’électricité ou de gaz ;
  • De biomasse ou de bois de chauffage, etc.
  • De fioul ou de GPL ;

Par contre, il est limité aux dépenses liées exclusivement aux dépensés énergétiques du logement et ne peut pas s’appliquer aux véhicules. Il ne peut pas non plus être échangé contre du liquide et doit impérativement être utilisé dans le cadre d’une facture énergétique.

Il sert à financer des rénovations

En effet, il peut aussi être utilisé pour financer des travaux afin d’améliorer les performances énergétiques de votre foyer. Un logement avec une meilleure isolation ou un système de chauffage moins énergivore consomme moins. De ce fait, votre facture va baisser sur le long terme, et de beaucoup ! Un logement correctement isolé peut faire économiser jusqu’à 900 €  sur une seule année ! Les travaux éligibles au chèque énergie sont les suivants :

  • L’isolation (parois, toiture, plancher)
  • L’installation d’une chaudière à condensation ou d’un système de chauffage basé sur les énergies renouvelables
  • Le calorifugeage des canalisations
  • La rénovation du système de régulation du chauffage déjà en place
  • Le raccordement à un réseau de chaleur

Pour avoir droit à cette aide dans le cadre d’une prestation d’un professionnel, vous devez faire réaliser les travaux par un professionnel « Reconnu garant de l’Environnement » (RGE). Les professionnels certifiés RGE ne peuvent pas vous refuser le chèque énergie et vous pouvez retrouver la liste des professionnels éligible sur le site de l’Ademe.

Attention, une fois que vous commencez à payer des travaux avec le chèque énergie, vous ne pouvez plus utiliser l’éventuel montant restant pour payer votre facture, il doit être utilisé impérativement pour faire réaliser des travaux.

Droits spéciaux

Gratuité des raccordements Gaz et électricité

Que ce soit pour une nouvelle installation ou un changement de source d’énergie, l’éligibilité au chèque énergie vous donne aussi le droit à la gratuité des raccordements aussi bien électrique qu’au gaz.

L’opération est réalisée  par Enedis et est normalement payante, mais dans le cas de l’éligibilité au chèque énergie, elle est gratuite. 

Trêve hivernale

Chaque année, du 1er novembre au 31 Mars,  la trêve hivernale protège les familles en situation de précarité lorsque le climat est froid. Les expulsions sont interdites durant cette période. Du côté énergie, même en cas d’impayés, les fournisseurs d’énergie n’ont pas le droit de procéder à des coupures. 

Cependant, normalement ils peuvent tout de même réduire la puissance du compteur d’électricité. Les personnes éligibles au chèque énergie sont protégés contre cela, on ne peut pas leur baisser la puissance. 

Comment utiliser son chèque énergie ?

Le chèque énergie peut être utilisé du jour de l’acquisition et jusqu’au 31 mars de l’année suivante, après cette date, il est perdu. Dans le cas de travaux en cours, sa durée peut être rallongée. 

Par voie postale

Vous pouvez régler une facture d’énergie avec le chèque énergie en l’envoyant par voie postale à votre fournisseur accompagné de la facture que vous souhaitez régler.

En ligne

En fonction de votre fournisseur d’énergie, vous pouvez peut être utiliser votre chèque d’énergie pour régler votre facture directement en ligne. 

Pour ce faire, rendez-vous sur la page dédiée, entrez le numéro de votre chèque énergie, choisissez le fournisseur et inscrivez votre numéro de client.

Quand reçoit on le chèque énergie 2021 ?

En 2021, le chèque énergie est envoyé entre le 29 mars et le 30 avril selon le département. Vous le recevrez durant le mois d’avril dans votre boîte aux lettres. 

Les attributions automatiques

Depuis 2019, les bénéficiaires du chèque énergie ont la possibilité de demander à ce que leur aide soit déduite automatiquement de leur facture énergie. Si vous êtes éligible pour la première année, vous pouvez demander en avance à recevoir automatiquement votre chèque énergie. Vous n’aurez donc plus à vous soucier de l’envoyer par la poste ou de l’utiliser en ligne.

Vous n'êtes pas éligible ? À quoi d'autre pouvez vous avoir le droit pour économiser sur votre facture d'énergie ?

La facture d’énergie est pour beaucoup de ménage un poste de dépense important qui pèse sur le pouvoir d’achat. Dans les 10 dernières années, le prix de l’électricité n’a qu’à fait qu’augmenter (plus de 50% sur la période) et les prix continuent leur progression. Vous n’êtes pas éligible au chèque énergie ? Voyons ensemble comment vous pouvez réaliser des économies sur vos factures d’énergie.

Quelques gestes pour faire des économies d'énergie

Pour faire des économies, il existe des bonnes pratiques à appliquer au quotidien, facile à mettre en place sans avoir à faire de sacrifices sur le confort. En réduisant le chauffage d’un seul degré, vous faites par exemple jusqu’à 7% d’économie d’énergie. Pour rester dans le chauffage, en évitant de poser du linge ou des objets dessus, vous augmentez son rayonnement et donc son efficacité sans avoir à augmenter sa puissance. Il faut aussi penser à aérer la maison tous les jours en ouvrant les fenêtres pour réduire l’humidité de votre logement et donc le rendre plus facile à chauffer. 

Vous pouvez aussi réduire la consommation d’énergie dans la cuisine en couvrant les casseroles quand vous cuisinez ou en programmant le lave-vaisselle durant les heures creuses. Pensez aussi à changer les ampoules de toute la maison par des LED ou des ampoules à basse consommation pour faire des économies. Bref, il existe plein de petites pratiques qui sur le long terme font vraiment la différence.

Faire des travaux de rénovation énergétique

Pour réduire drastiquement le montant de votre facture d’énergie, le plus efficace reste les travaux de rénovation et d’isolation. Face au coût plus important et à l’investissement nécessaire pour réduire le gaspillage énergétique, l’État a mis en place des aides à la rénovation énergétique. Entre autre, le CITE (ce dispositif est supprimé pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2021), il est remplacé par la prime de transition énergétique MaPrimeRénov. Vous avez aussi l’Éco-Prêt à taux Zéro (Eco-PTZ), la TVA réduite,  les aides de l’Anah, etc. Ces aides sont  compatibles avec le chèque énergie, mais pour les recevoir, il faut remplir certaines conditions spécifiques à chacune d’entre elles.

Passer à l'autoconsommation solaire

Quand on pose des panneaux photovoltaïques chez soi, sur son toit par exemple, on devient producteur de sa propre électricité. 

On peut alors autoconsommer sa production. La notion d’autoconsommation est définie dans l’article L. 315-1 du code de l’énergie issue de la loi du 24 février 2017 : « Une opération d’autoconsommation individuelle est le fait pour un producteur, dit autoproducteur, de consommer lui-même et sur un même site tout ou partie de l’électricité produite par son installation. La part de l’électricité produite qui est consommée l’est soit instantanément, soit après une période de stockage ».

Consommer des kWh produits par ses panneaux, c’est réduire la consommation facturée par son fournisseur d’électricité. Mais il ne faut pas s’attendre à diviser sa facture par deux ou trois !

Par exemple, en posant 1 kWc de panneaux, la production s’établira en moyenne à 900 kWh par an à Lille et jusqu’à 1 300 kWh par an à Nice. Avec un taux moyen de 30 % d’autoconsommation et un prix moyen du kWh facturé par les fournisseurs de 0,17 € / kWh, l’économie sur la facture se situe entre 46 et 56,30 € par an.

Utiliser une solution intelligente d'optimisation de l'autoconsommation

Une solution intelligente d’autoconsommation se présente sous la forme d’une box connectée à votre tableau électrique et aux panneaux solaires (via l’onduleur). Elles sont développées par des sociétés comme FHE France.
Ces box vous permettent de faire des économies d’énergie en pilotant automatiquement vos appareils électriques. Par exemple, elles peuvent programmer votre chauffage uniquement lorsque vous êtes chez vous, allumer votre lave-vaisselle et votre lave-linge en heures creuses ou lorsque votre installation solaire produit de l’électricité, éteindre vos appareils en veille, etc.

Les solutions intelligentes d’autoconsommation vous informent aussi en cas de consommation inhabituelle d’un objet. Indispensable pour votre installation d’autoconsommation, ces box alliées à une installation photovoltaïque bien pensée peuvent vous permettre de réduire jusqu’à 70% vos factures d’électricité. Un aspect crucial quand on réalise que la facture moyenne d’électricité d’un foyer français est de 960 €.

Découvrez combien d'économie vous pouvez réaliser grâce à l'autoconsommation avec notre simulateur
Recevoir le Guide ultime de l'autoconsommation 2021
Inelio dynamic plaquette
Télécharger la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Rudy Molinillo
Rudy Molinillo
Passionné par la technologie et le web, j'ai rejoint l'équipe de FHE France en octobre 2020 en tant que responsable webmarketing. Spécialiste de toutes les questions liées à l'innovation, au digital et à l'autoconsommation, je gère tous les jours l'ensemble des axes de communication web permettant de mettre en avant nos marques, leurs valeurs et de développer la satisfaction des utilisateurs des produits FHE France et Achille by fhe.

 Téléchargez le guide ultime de l'autoconsommation 2021 (gratuit)