RT 2012 vs RE 2020 : quels changements ?

panneaux solaires

À partir du 1er janvier 2022, la RE 2020 (repoussée plusieurs fois) fera son entrée dans les nouvelles normes environnementales et énergétiques. Elle se substituera à la RT 2012, réglementation thermique, entrée en vigueur en janvier 2013. Si cette dernière se focalisait sur l’aspect thermique du bâtiment, la réglementation environnementale 2020 va se concentrer sur les notions d’énergie positive et renouvelable.

Le contexte en France

Le secteur du bâtiment (résident et tertiaire) est le secteur d’activité le plus consommateur en énergie. Il représente près de 46% des consommations énergétiques totales dans l’Hexagone, devant l’industrie (27%) et les transports (24%) ; il génère 23% des émissions de gaz à effet de serre.

La France a un enjeu climatique important puisqu’elle veut atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. L’objectif est donc de diminuer les consommations énergétiques et de réduire les émissions de gaz à serre.

Les points essentiels de la RT 2012

La RT 2012 s’applique aux constructions individuelles neuves et aux extensions de plus de 50 m2. Elle s’articule autour de trois principaux objectifs avec des exigences à respecter : Améliorer l’efficacité et la consommation énergétique du bâti ainsi que le confort dans des bâtiments non climatisés. Trois indicateurs permettent de mesurer ces objectifs :

La consommation énergétique primaire

La RT 2012 prévoit de limiter la consommation énergétique primaire (CEP) à 50kWep/m2/an en moyenne, ce qui correspond à 50 kilowatts heures d’énergie primaire par mètre carré et par an. 

Le besoin Bioclimatique

Le calcul du coefficient Bbio prend en compte les besoins en chauffage, en éclairage et en refroidissement. En résumé, il mesure la performance thermique de votre maison indépendamment des systèmes énergétiques mis en place. La RT 2012 fixe un Bbio max qu’il ne faut pas dépasser.

maison neuve

Température intérieure conventionnelle

La température intérieure conventionnelle (TIC) permet de fixer un seuil de température intérieure maximale qui ne doit pas être dépassé au cours de 5 jours consécutifs de chaleur en plein été, sans recours à un système de refroidissement. La température intérieure atteinte au cours de 5 jours de grosse chaleur doit être inférieure à 26 °C pour une maison RT2012.

De la RT 2012 à la RE 2020

La loi Elan (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique), nouvelle norme pour les professionnels de la construction adoptée en octobre 2018, fixe à 2020 l’entrée en vigueur de la réglementation environnementale des bâtiments neufs (RE2020). Celle-ci a été repoussée au 1er janvier 2022, du 1er juillet 2022 pour les bureaux et bâtiments d’enseignement primaire et secondaire extensions comprises également et du 1er janvier 2023 pour les extensions des bâtiments ci-avant ainsi qu’aux bâtiments provisoires.

Son objectif ? Lutter contre le changement climatique en optimisant la consommation énergétique et en prenant en compte l’empreinte carbone du bâtiment tout au long de son cycle de vie. Tout cela en mettant en avant les énergies renouvelables. 

Les permis de construire (logements) déposés après l’été 2021 devront adopter la nouvelle réglementation. 

Depuis 2016, le label E+ C- (énergie positive et réduction carbone) a été mis en place pour préparer tous les acteurs concernés à la RE 2020.

Bâtiments à énergie positive

La RE 2020 va inciter de plus en plus la construction de bâtiments à énergie positive et donc à aller plus qu’avec la RT 2012 et les bâtiments basse consommation. Si ces bâtisses arrivent à produire au minimum autant d’énergie qu’ils en consomment, ils seront dit « passifs ». Si ces derniers produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment, alors ils seront qualifiés de BEPOS : bâtiments à énergie positive.

Usages pris en compte

Contrairement à la RT2012 qui se focalise sur l’aspect thermique du bâtiment Actuellement, la réglementation thermique RT 2012 prend en compte cinq usages distinctifs : le refroidissement, le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire, l’éclairage et les auxiliaires (ventilateurs, pompes, etc.), La réglementation environnementale 2020 va s’intéresser à de nouveaux éléments :

  • les appareils ménagers
  • la diminution de l’empreinte carbone
  • la production d’énergie renouvelable

Que doit-on retenir pour la RE 2020 ?

  • L’optimisation de la conception énergétique du bâti indépendamment des systèmes énergétiques mis en œuvre (indicateur Bbio)
  • Limitation de la consommation d’énergie primaire (indicateurs Cep),
  • Limitation de l’impact sur le changement climatique associé à ces consommations (indicateur Ic énergie),
  • Limitation de l’impact des composants du bâtiment sur le changement climatique (indicateur Ic construction),
  • Limitation des situations d’inconfort dans le bâtiment en période estivale d’été (indicateur DH).
Découvrez combien d'économie vous pouvez réaliser grâce à l'autoconsommation avec notre simulateur
Recevoir le Guide ultime de l'autoconsommation 2021
Inelio dynamic plaquette
Télécharger la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Audrey Deschamps
Audrey Deschamps
Ancienne journaliste (depuis 2012), j'ai rejoins l'équipe de FHE France en tant qu'assistante marketing et communication. Je gère au quotidien les relations presses et la rédactions d'articles afin de faire connaitre les produits FHE France et l'autoconsommation solaire intelligente au grand public.

 Téléchargez le guide ultime de l'autoconsommation 2021 (gratuit)