fr
fr

FHE au Forum Zéro Carbone de Montpellier

Intervention de notre directeur technique, Oren Laloum, dans le cadre du Forum Zéro Carbone de Montpellier organisé par La Tribune et France Urbaine.

Sur le plateau de La Tribune Zéro Carbone de Montpellier, pour cette première discussion sur le sujet de « l’Occitanie dans une Europe à énergie positive d’ici à 2050 » nous retrouvons sur le plateau :

  • Philippe Bauchet, directeur de la transition énergétique la région Occitanie
  • Dominique Charzat, directeur régional Occitanie d’ENEDIS
  • Oren Laloum, dirigeant de FHE 
  • Sylvaine Cazal, vice-présidente de Cleantech Vallee

Dans cet article, nous avons isolé les réponses de notre directeur technique, pour retrouver l’ensemble des interventions, voici le lien de la vidéo de La Tribune

Quelle est l'activité de FHE ?

Nous sommes un groupe industriel français spécialisé dans le développement de solutions de gestion énergétique. Nous avons développé des systèmes qui permettent de réguler et monitorer l’énergie dans les bâtiments.

Alors ça va de la maison individuelle à des grands ensembles collectifs comme on a déjà pu en équiper sur Montpellier et toute la région Occitanie.

Depuis peu, nous avons développé une activité de stockage d’énergie puisque l’enjeu des systèmes d’énergie renouvelable, c’est la capacité de stocker. On a donc développé une technologie qui s’appelle Inelio, qui est aujourd’hui commercialisée et qu’on est en train de rependre, qui sont des systèmes de pompes à chaleur thermodynamiques hybrides. Qui permettent à des clients qui s’équipent en maison individuelle ou en logements collectifs de réduire la consommation d’énergie réseau de l’ordre de 50% à 60 % et de conserver cette énergie pour pouvoir la renvoyer la nuit quand on a plus de source d’énergie de type photovoltaïque, par exemple.

Quelles sont les problématiques liées à l'interopérabilité des systèmes d'énergie ?

Quand on fait du développement immobilier, on parle beaucoup de mobilité électrique et de voiture électrique, clairement les puissances demandées pour alimenter ces véhicules en charge, plus les puissances pour chauffer les bâtiments sont des puissances colossales. Il faut donc adapter le réseau ce qui demande beaucoup d’investissement pour une adaptabilité, au niveau des transformateurs par exemple, et les régions demande justement à avoir des bâtiments performants pour éviter d’avoir des grandes modifications à faire. Donc il y a des limites, et l’interopérabilité des systèmes joue à ce moment-là.

Quand on développe des systèmes (par exemple nous jouons beaucoup sur l’énergie thermique chez FHE puisque notre métier, c’est de faire du chauffage et de la climatisation ce qui représente entre 50 et 60 % des consommations d’un bâtiment), quand on est capable de stocker de l’énergie sous un potentiel type Inelio, alors ça laisse la place à la possibilité du bâtiment de charger sur des voitures électriques sans avoir à modifier l’ensemble.

C’est pour ça qu’une stratégie d’ensemble est nécessaire pour pouvoir arriver, à générer ses projets.

Vous travaillez du coup essentiellement avec des aménageurs ?

Alors nous on travaille beaucoup avec des promoteurs, qui eux travaillent avec des aménageurs.

On est soumis en tant qu’industriel à des normes de fabrication, à des laboratoires qui certifient nos produits, un environnement normatif assez complexe, et aujourd’hui aux normes carbone puisqu’on a la nouvelle réglementation environnementale qui se développe, la RE2020 qui rentre en activité au 1er janvier.

On a par exemple des fiches de rapport carbone à fournir quand on livre un matériel et qui compte vraiment de la conception du produit, (donc les imports de matière : si on achète par exemple de l’acier en Allemagne ou ce genre de chose), jusqu’au renouvellement complet.

Tout ça est mis dans des fiches spécifiques pour avoir un bâtiment décarboné. Au-delà de faire de l’énergie, on nous demande aujourd’hui en tant qu’industriel d’avoir une vision globale sur les projets et il en va de notre responsabilité

Quelle est la différence de prix entre Inelio et un système de PAC "classique" ?

Sur le modèle Inelio Dynamic, donc notre système de pompe à chaleur, la règle pour pouvoir commercialiser un produit, c’est d’éviter d’être trop cher ou beaucoup plus cher que le produit existant, et c’est ce qu’on a fait. Aujourd’hui c’est 10 % de plus.

Donc on n’est pas sur un produit qui fait exploser les tarifs, parce que notre rôle, c’est quand même de produire des solutions et pour ça il faut être compétitif.

Aujourd’hui l’objectif sur nos solutions et les logiciels qui sont livrés autour de ça, c’est que l’intégration d’un système type thermodynamique hybride en exploitation ne coûte pas plus cher que la facture d’énergie que vous payez en temps réel.

Et c’est pour ça qu’il y avait vraiment un vrai enjeu sur le développement de la technologie, et c’est pour ça que nos usines ont été un projet dans le projet au moment du développement des produits. Pour faire en sorte d’avoir quelque chose d’hyper rationnel et à prix compétitifs pour que les gens puissent s’équiper.

Pourquoi produire vos PACs à l'international (Italie et Afrique) ?

fhe maroc

Aujourd’hui en tant qu’entrepreneur, on est obligé de gérer plusieurs problématiques, il y a le coût de revient des produits mais comme je vous le disais il y a aussi le coût carbone. Les pompes à chaleur, on les pose énormément sur toute la région Rhône-Alpes et la région PACA d’où le choix de l’Italie.

On se développe aussi en Afrique, on a une usine en Afrique, quand on parle de production locale et que vous êtes une entreprise qui se développe à l’international vous devez aussi produire en local dans les pays dans lesquels vous travaillez, c’est cohérent terme de carbone et d’implication.

On n’a pas à culpabiliser en tant qu’entrepreneur de faire le choix de l’Europe, on est européen, et effectivement il faut garder cette logique et c’est la logique qu’on a chez FHE.

Y a-t-il un frein particulier au développement de sociétés et de solutions comme la vôtre ?

Un frein non, parce qu’on a la chance en France, pour des entreprises comme la notre d’être financé, puisqu’on a un pôle de recherche en interne, on bénéficie du Crédit Impôt Recherche on n’a les meilleurs ingénieurs et les meilleurs scientifiques du monde, donc je pense qu’on n’a pas trop à se plaindre en France au niveau de ces sujets là.

On a effectivement les régions, les départements et des grandes sociétés comme ENEDIS avec qui on travaille qui nous accompagne, donc clairement il n’y a pas de problématique à ce niveau.

Aujourd’hui la grande problématique c’est le développement économique qui ne fait que croitre et la demande mondiale qui augmente. Il faut être en place pour faire en sorte, qu’en tant qu’industriel, on puisse répondre au plus vite à la demande et pas être dépassé en permanence.

Le coup de l’énergie a considérablement augmenté le premier Ministre a dû bloquer les prix au niveau des matériaux fossiles par exemple. Les systèmes de pompe à chaleur sont une réponse et on a des problématiques de production en ce moment, on n’arrive pas à produire par rapport aux demandes que l’on a. 

On a donc des problématiques liées aux contraintes actuelles qui j’espère vont pouvoir se débloquer pour que l’on puisse répondre à nos clients, c’est surtout ça l’enjeu en ce moment.

Découvrez combien d'économie vous pouvez réaliser grâce à l'autoconsommation avec notre simulateur
guide autoconsommation
Recevoir le Guide ultime de l'autoconsommation 2022
Inelio dynamic plaquette
Téléchargez la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Qu'avez-vous pensé de notre article ?
5/5 – (3 votes)
Rudy Molinillo
Rudy Molinillo
Passionné par la technologie et le web, j'ai rejoint l'équipe de FHE France en octobre 2020 en tant que responsable webmarketing. Spécialiste de toutes les questions liées à l'innovation, au digital et à l'autoconsommation, je gère tous les jours l'ensemble des axes de communication web permettant de mettre en avant nos marques, leurs valeurs et de développer la satisfaction des utilisateurs des produits FHE France et Achille by fhe.
guide autoconsommation

 Téléchargez le guide ultime de l'autoconsommation 2022 (gratuit)