Par quoi remplacer une chaudière au fioul ?

Actuellement, le système de chauffage avec la chaudière au fioul connaît d’importantes mutations. Celles-ci sont économiques, environnementales, géopolitiques… Ainsi beaucoup de personnes cherchent à changer leur chaudière au fioul pour un autre moyen plus avantageux.

Mais comment s’y prendre ? C’est ce que nous allons voir dans cet article, en reprenant les différentes solutions et en listant leurs caractéristiques.

À quoi sert la chaudière au fioul?

Une chaudière fioul permet d’assurer le transit d’une eau chauffée via le circuit fermé du chauffage central.

Le processus de chauffage a lieu dans la chambre de combustion de la chaudière, où un mélange de mazout et d’oxygène est brûlé. Cela crée une chaleur contrôlée pour chauffer l’eau. Le liquide est ensuite dirigé à travers des conduits vers chaque radiateur relié au système de chauffage central. L’activation ou la désactivation de ceux-ci garantira que la température est adaptée aux attentes du logement.

Il faut également préciser que le chauffage reste la dépense la plus importante dans un ménage français, il représente 62%  de la consommation énergétique d’un foyer.

L’apparition de problèmes géopolitiques et environnementaux

Suite aux différentes tensions en Europe de l’Est et au Moyen-Orient, le prix du fioul ne cesse d’augmenter depuis 2020, passant de 0.85€ le litre en mars 2020 à 1.60€ le litre en mars 2022 (Source https://www.hellowatt.fr/chaudiere/fioul/evolution-prix). On peut donc constater une augmentation de plus de la moitié en 2 ans.

De nos jours, le fioul engendre de plus en plus de pollution. C’est un polluant notoire constitué d’un mélange d’hydrocarbures, d’additifs et de colorants issus du raffinage du pétrole. Il est considéré comme un produit fossile, inflammable, nocif, cancérigène et dangereux pour l’environnement. Sa combustion émet de nombreuses substances polluantes, notamment pour l’air et l’eau.

CO2

L’apparition de nouvelles normes

De nouvelles normes environnementales entreront en vigueur en juillet, visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre des équipements de chauffage, excluant notamment l’installation de nouvelles chaudières au fioul.

À partir du 1er juillet 2022, pour pouvoir être installé dans un bâtiment, y compris en remplacement d’un équipement existant, un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire, devra respecter un niveau d’émissions de gaz à effet de serre « inférieur à 300 g de CO2eq / kWh ». Il en revient donc à exclure l’installation d’équipements neufs fonctionnant au charbon ou au fioul, qui conduirait à pérenniser pour plusieurs années des modes de chauffage fortement émetteurs de gaz à effet de serre.

Cependant, les propriétaires d’équipements existants alimentés au mazout ou au charbon pourront continuer à les utiliser, à les entretenir et à les réparer pour maintenir leur efficacité sans changer de combustible. Mais si leur appareil tombe en panne de façon permanente, ils devront changer d’énergie de chauffage. Ils peuvent alors choisir d’utiliser un nouvel appareil pour le réseau de chauffage, un appareil alimenté à l’électricité comme une pompe à chaleur, solaire ou géothermique.

Quelles solutions adopter ?

Afin de pallier les différents problèmes environnementaux, budgétaires ou énergétiques, de nombreuses solutions ont été mises en place afin d’opter pour le choix le plus économique et de se tourner vers une alternative durable, soutenue par les dispositifs d’Etat.

La chaudière gaz à condensation

Ecologique et performante, cette solution est une alternative intéressante à la chaudière au fioul. De plus, elle est capable de fournir le chauffage et l’eau chaude sanitaire pour le même logement. Il faut également savoir que cette chaudière est assujettie aux aides du gouvernement, notamment « MaPrimeRénov”, pouvant aller jusqu’à 2000 €. Lors de l’installation de cette solution, vous devez obligatoirement raccorder celle-ci avec le réseau des eaux usées puisqu’en moyenne la chaudière gaz à condensation nécessite le rejet de 10 litres d’eau par jour. Pour finir, il ne faut pas oublier que le gaz reste un combustible polluant, avec des réserves qui ne sont pas illimitées. C’est un critère à prendre en compte si vous avez pour projet d’investir dans un système de chauffage censé durer plusieurs dizaines d’années.

La chaudière à granulés

Similaire à la chaudière au fioul, avec des économies en supplément. En effet, il est intéressant de savoir que le granulé est le combustible le moins cher du marché. Elle permettra de produire l’eau chaude sanitaire ainsi que de chauffer votre logement sans difficulté. Attention, il vous sera nécessaire d’installer à proximité de cette chaudière, un espace de stockage pour les granulés, et donc de disposer d’un endroit assez conséquent pour installer votre chaudière. De plus, avec la fluctuation du prix des matières, vous n’êtes pas à l’abri de voir le coût de vos granulés augmenter.

granules

La pompe à chaleur

C’est un produit émergent qui ne cesse de se faire connaître et adopter. En 2019, 45% des chaudières remplacées l’ont été par une pompe à chaleur (PAC). Il en existe deux types : la PAC (air/air) qui permet de chauffer/refroidir l’air de votre logement tandis que la PAC aérothermique (air/eau) permet d’assurer le chauffage du logement mais également la production d’eau chaude sanitaire, à base d’énergie renouvelable. Dans un projet de rénovation énergétique, lors de l’acquisition d’une PAC, vous pouvez être éligible à MaPrimeRénov’, aide financière offerte par l’État. Un coup de pouce non négligeable qui peut être cumulé avec les CEE, l’éco-PTZ ou la prime énergie… Cependant, ces aides restent beaucoup plus importantes pour les PAC (air/eau) que pour les PAC (air/air).

Les avantages face à l’arrêt de l’utilisation du fioul

Une énergie de chauffage gratuite et infinie

En effet, si vous optez pour l’installation d’une PAC (air/eau) dans votre logement, vous bénéficierez de la création en continu d’une énergie de chauffage propre et renouvelable en récupérant les calories présentes dans l’air afin de l’injecter directement dans le circuit de chauffage central de la maison.

La fin des odeurs désagréables

Le fioul a pour réputation d’avoir une odeur forte et désagréable, en plus d’être toxique pour la santé et pour l’environnement. Grâce à l’arrêt total de la chaudière au fioul, et à l’installation d’une PAC, vous ne serez plus sujets à de mauvaises odeurs quotidiennes.

PAC

Le respect de l’environnement

L’arrêt de l’utilisation de la chaudière au fioul va permettre de favoriser nettement la baisse d’émission de CO2, et permettra de réduire l’impact sur l’environnement en diminuant la pollution de l’air.

Un gain économique important

Le remplacement de la chaudière au fioul engendre un avantage économique puisque actuellement, le prix de fioul au litre ne cesse de grimper. En changeant d’installation, vous bénéficierez d’un gain financier avec les différentes aides proposées par l’État, puis un gain sur le long terme avec une énergie gratuite, propre et renouvelable.

Combiner la pompe à chaleur (air/eau) solaire avec la solution Inelio

Avec l’utilisation des panneaux photovoltaïques, vous assurez votre chauffage gratuitement grâce à l’énergie propre et locale que vous avez produit.
La notion d’autoconsommation se traduit par l’action de produire de l’électricité sur place grâce aux panneaux photovoltaïques, qui permettront d’alimenter tous les besoins énergivores de votre logement.
Il faut savoir que lorsque la production d’électricité est générée, celle-ci doit être directement consommée. Cependant, les heures de production se situent en plein milieu de la journée, au moment où le soleil est le plus présent, et où nous ne sommes pas forcément à l’intérieur du logement. Cela crée alors une perte conséquente d’énergie que la pompe ne pourra pas stocker…

PAC INELIO

Inelio reste la meilleure solution pour combler cette perte. Cette pile thermique permet de récupérer l’énergie produite par tous types de sources renouvelables pour la transformer en potentiel thermochimique à très haut rendement. Grâce à son système de stockage, l’énergie thermique conservée pourra être utilisée à n’importe quel moment de la journée.
En la stockant indéfiniment, elle permet d’assurer le chauffage et l’ECS du logement. Ainsi, vous pouvez atteindre jusqu’à 100% de taux d’autoconsommation.

Découvrez combien d'économie vous pouvez réaliser grâce à l'autoconsommation avec notre simulateur
guide autoconsommation
Recevoir le Guide ultime de l'autoconsommation 2022
Inelio dynamic plaquette
Téléchargez la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Qu'avez-vous pensé de notre article ?
5/5 – (6 votes)
Mélanie
Mélanie
guide autoconsommation

 Téléchargez le guide ultime de l'autoconsommation 2022 (gratuit)