07 44 09 33 16

Les aides à la rénovation énergétique en 2024

À l’aube de 2024, le secteur de la rénovation énergétique en France connaît des transformations majeures. Ces changements, impulsés par les pouvoirs publics, visent à accélérer la Transition énergétique et écologique des bâtiments résidentiels, dans le cadre d’une stratégie plus large de lutte contre le changement climatique et d’amélioration de l’efficacité énergétique. 

Dans cet article, nous allons décrypter les principales évolutions des aides à la rénovation énergétique en 2024  avec notamment un nouveau mode de fonctionnement pour MaPrimeRenov’.

Sommaire

Toiture équipée de panneaux photovoltaïques

Hausse du budget de MaPrimeRenov'

En 2024, le budget alloué à MaPrimeRenov’ connaît une augmentation substantielle, passant à 5 milliards d’euros, en hausse de 1,6 milliard par rapport à l’année précédente. Cette augmentation s’inscrit dans le cadre du projet de loi de finances de 2024, reflétant l’engagement du gouvernement à soutenir 700 000 projets de rénovation, dont 200 000 rénovations d’ampleur.

Évolution de MaPrimeRenov’ en deux parcours distincts

MaPrimeRenov’ se divise désormais en deux parcours distincts : le parcours Décarbonation et le parcours Accompagné. Le premier se concentre sur le remplacement des systèmes de chauffage énergivores par des solutions moins carbonées, tandis que le second vise à encourager les rénovations énergétiques d’ampleur, permettant d’atteindre les classes énergétiques A, B ou C.

Mon parcours Décarbonation

Le parcours Décarbonation se focalise essentiellement sur le remplacement des installations de chauffage consommant beaucoup d’énergie. Cette assistance, offerte sous forme de forfait par action, couvre le remplacement du système de chauffage actuel par une option moins émettrice de carbone, type pompe à chaleur, ou permet la réalisation d’un ensemble limité de travaux. Cette aide est dédiée aux ménages aux revenus très modestes, modestes et intermédiaires. Pour en bénéficier, il faut réaliser un DPE (diagnostic de performance énergétique).

À partir du 1ᵉʳ juillet 2024, les propriétaires de passoires énergétiques (classés F ou G sur le DPE) ne seront pas éligibles à ce parcours.

Mon parcours Accompagné

Le parcours Accompagné est conçu pour les ménages désireux d’effectuer une rénovation complète et efficace de leur habitation. Ces travaux d’envergure visent à élever les logements aux classes énergétiques A, B ou C. Pour réussir chaque projet de rénovation d’ampleur, il est nécessaire pour les ménages de recourir au dispositif mon AccompagnateurRénov’ (MAR) et de réaliser un audit énergétique afin de bénéficier de la prime. Cette aide s’adresse à tous les ménages et finance jusqu’à 90% du montant des travaux dans la limite de 70 000 euros.

Les rénovations visées par ce pilier ont pour objectif d’atteindre les classes énergétiques A, B ou C du DPE. Le projet doit permettre un saut minimum de deux classes au DPE.

À savoir :

À compter du 1er janvier 2024, une nouvelle mesure sera mise en place : l’État financera, en totalité ou partiellement, les services de Mon Accompagnateur Rénov’, qui sont normalement payants. Cette décision a été annoncée par l’Agence nationale d’information sur le logement (Anil). Le niveau de financement accordé dépendra des ressources du ménage, selon les critères définis par l’Anah :

  • Les ménages très modestes bénéficieront d’une prise en charge complète à 100 %.
  • Les ménages modestes recevront une aide couvrant 80 % des coûts.
  • Pour les ménages intermédiaires, le financement sera de 40 %.
  • Les ménages avec des ressources plus élevées auront droit à une aide de 20 %.

Le montant de cette aide est limité à 2 000 euros, mais peut exceptionnellement s’élever à 4 000 euros pour les ménages les plus modestes, notamment dans le cadre de travaux de rénovation de logements jugés indécents et très peu performants sur le plan énergétique.

MaPrimeRénov' Copropriété évolue

L’objectif de MaPrimeRénov’Copro est de favoriser un nombre accru de rénovations globales, visant un gain énergétique d’au moins 35 % après les travaux. Si ce seuil de gain énergétique n’est pas atteint, les copropriétés ne seront pas éligibles à la prime. Tandis que le budget de MaPrimeRénov’Copro avait connu une hausse de 45 % en 2023, atteignant 455 millions d’euros, en 2024le budget alloué à cette prime pour les résidences collectives atteindra 1 milliard d’euros. Le taux de financement appliqué sera de 30 % du coût total des travaux pour le premier niveau de gain énergétique. Pour le niveau le plus élevé, ce taux de financement sera plafonné à 45 %. L’objectif est de rénover 

Dès cette année, le DPE collectif devient obligatoire pour les immeubles d’habitation collectifs en monopropriété, et les immeubles d’habitation collectifs en copropriété de plus de 200 lots.

MaPrimeRénov' Copropriété 2024

Plan thermostat et aides pour les pompes à chaleur

Le gouvernement français déploie un « Plan Thermostat » pour lutter contre la surconsommation énergétique. Dès janvier 2024, des aides seront disponibles pour l’installation de thermostats, pouvant couvrir jusqu’à 80% du montant total de la facture

Dans le cadre de MaPrimeRénov’, l’aide à l’installation pour une pompe à chaleur est revalorisée de 1000€ à 2000€ pour les ménages aux revenus modestes et intermédiaires.

PAC AIR/EAU

Les primes CEE revalorisées

Il y aura des changements significatifs concernant la prime des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE). L’Agence Nationale de l’Habitat (Anah) va reprendre la gestion des CEE pour les rénovations complètes dans les logements individuels. Les ménages envisageant des rénovations majeures pourront soumettre une demande unique d’aide à l’Anah via le « parcours accompagné ». Le montant de l’aide CEE sera directement inclus dans le montant de MaPrimeRénov’ à partir du 1ᵉʳ janvier 2024.

De plus, la nouvelle année marquera la fin des aides CEE pour l’installation de chaudières à gaz. Cette décision reflète l’engagement du gouvernement à cesser les subventions pour les installations de chauffage utilisant des énergies fossiles

Deux nouvelles aides font leur rentrée

Le lancement de MaPrimeAdapt‘, qui regroupe plusieurs aides précédentes, vise à simplifier l’adaptation des logements pour les personnes âgées ou en situation de handicap. Cette aide est disponible pour les ménages à revenus modestes et très modestes dès l’âge de 70 ans, ou à partir de 60 ans pour ceux attestant d’une perte d’autonomie. Elle offre un financement allant jusqu’à 70 % des coûts des travaux d’adaptation, avec un plafond fixé à 22 000€.

En outre, Ma Prime Logement Décent, qui fusionne les aides Habiter Sain et Habiter Serein de l’Anah, a pour but de combattre l’habitat insalubre. Elle propose un financement pouvant atteindre 80 % du coût des travaux, en mettant un accent particulier sur l’amélioration de l’efficacité énergétique des logements. Une aide qui peut aller jusqu’à 56 000 euros.

Découvrez combien d'économie vous allez réaliser avec notre simulateur d'autoconsommation

Février 2024 : +10% sur le prix de l'électricité !

Envie de réaliser des économies d'énergie ?
Testez votre éligibilité à nos solutions.
Livre blanc autoconso
Tout comprendre à l'Autoconsommation Solaire,
téléchargez le guide !
Inelio dynamic plaquette
Téléchargez la brochure

Découvrez l’innovation Inelio Dynamic qui stocke l’énergie solaire.

Qu'avez-vous pensé de notre article ?
Notez-moi
Audrey
Audrey
Ancienne journaliste (depuis 2012), j'ai rejoins l'équipe de FHE France en tant qu'assistante marketing et communication. Je gère au quotidien les relations presses et la rédactions d'articles afin de faire connaitre les produits FHE France et l'autoconsommation solaire intelligente au grand public.
Connectez-vous à votre espace client
Inscription newsletter qui décrypte le monde de l'énergie

La Newsletter qui décrypte le monde de l'énergie.

Chaque mois, plongez dans l’analyse d’un sujet passionnant et découvrez les actualités clés de la rénovation énergétique.

Livre blanc autoconso

Téléchargez le Guide ultime de l'autoconsommation 2024 (gratuit)